Depuis le 1er septembre 2014, le Crédit d’impôt développement durable devient le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) avec une hausse significative de son montant.

Le Crédit d'impôt Transition énergétique, dont le taux est de 30% favorise les travaux de diminution de la consommation d'énergie

  • ATTENTION: Depuis le 1er janvier 2015, pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire de faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • NOTA: L’article 40 du projet de loi de finances pour 2016 (présenté le 30 septembre 2015) prévoit la prolongation du crédit d’impôt pour la transition énergétique jusqu’au 31 décembre 2016.

Consultez les professionnels RGE

Le crédit d’impôt Transition énergétique concerne les dépenses d’acquisition de certains équipements fournis par les entreprises ayant réalisé les travaux et/ou de main d’œuvre pour certains travaux d’isolation. Ces équipements et matériaux doivent satisfaire à des critères de performance minimum.

Les dépenses d’équipements concernées par le crédit d’impôt Transition énergétique:

  • isolation des parois opaques (murs) ;
  • isolation des parois opaques (toitures) ;
  • isolation des parois vitrées ;
  • protection des murs, toitures ou parois vitrées contre le rayonnement solaire* ;
  • équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) fonctionnant au bois ou autre biomasse ;
  • équipements de production d’ECS fonctionnant à l’énergie solaire ou avec une pompe à chaleur ;
  • chaudières à haute performance énergétique ou à micro-cogénération, équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (pompe à chaleur, énergie hydraulique ou biomasse, énergie éolienne).
  • isolation thermique des planchers bas ;
  • volets isolants ou portes d’entrées donnant sur l’extérieur ;
  • régulation et programmation du chauffage ;
  • appareils permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire* ;
  • calorifugeage ;
  • raccordement à un réseau de chaleur ;
  • réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire ;

* Selon les dispositions inscrites dans le projet de loi de finances 2015.